D'une vie dans la rue à la gestion d'une entreprise !

Voici James. Il est né dans le district de Tonkolili en Sierra Leone. Il a entre 45 et 50 frères et sœurs, de dix mères différentes. Son père est chauffeur de taxi et sa mère gère une petite entreprise depuis son foyer.

Comme beaucoup d'enfants en Sierra Leone, James a déménagé à Freetown pour aller à l'école. Il a emménagé avec sa tante. En 2003, cette dernière a eu des problèmes financiers et a dû déménager en Guinée. En conséquence, James a terminé dans la rue. Il est rapidement devenu indépendant et a commencé à travailler comme bagagiste au port de plaisance. 

« Chaque jour je cherchais ma propre nourriture et m'habillais comme je pouvais. Je dormais dehors, parfois au marché, en général avec des amis. La vie dans la rue n'est pas facile - c'est même très difficile - j'ai parfois dû voler des choses pour survivre. La police nous harcelait, menaçait de nous emmener en prison et prenait nos affaires, y compris ce que avions récolté la journée »

Micro+bedrijfje+Sierra+Leone.jpg
Familiebedrijfje+in+west+afrika.jpg

James a dû endurer beaucoup quand il vivait dans la rue. La vie qu'il vit aujourd'hui est cependant très différente. Il a rencontré Peter, l'un des travailleurs sociaux locaux de Street Child. Peter l'a aidé à changer de vie, lui a donné la motivation d'apprendre la menuiserie. James dirige maintenant sa propre entreprise à Freetown, où il fabrique des meubles.

Au début, il était très difficile de tourner le dos à mon ancienne vie. Je parlais à Peter une ou deux fois par semaine ce qui m'a permis de beaucoup changer. Quand je suis devenu père, je savais que je devais prendre soin de mon enfant. C'est ce qui m'a apporté la motivation nécessaire. " 

James a rencontré la mère de son enfant alors qu'elle travaillait au même port de plaisance. Entre temps, ils se sont mariés et ont eu un fils qui a aujourd'hui trois ans. James a aujourd'hui les ressources pour soutenir sa famille. 

Florian Weimert