Nos actions humanitaires au Liberia

L’économie fragile du Liberia, dévasté par la guerre civile, n’a pas pu prospérer à cause de la crise d’Ebola. 500 000 enfants sont actuellement hors de l'école et 500 000 autres sont susceptibles d'abandonner prochainement. De plus, seulement 36 % des jeunes femmes savent lire, contre 63 % des jeunes hommes. Il est donc impératif d'agir dans ce pays ou l'égalité des sexes est la plus faible au monde (PNUD, 2015).

Les projets

Street Child France travaille avec son partenaire local Street Child of Liberia (SCoL) depuis 2013. Nous intervenons avec différents projets ayant pour objectif commun de rendre l'éducation accessible à toutes et à tous. D'abord actif à Monrovia, nous étendons nos actions dans les zones rurales telles que le Maryland County, l'une des régions les plus pauvres du pays. 

Liberia - école

Une éducation de qualité

En septembre 2016, Street Child of Liberia a collaboré avec le ministère de l'éducation pour améliorer la qualité de l'enseignement dans les écoles publiques. Street Child s'est alors basé sur quatre axes : le renforcement de la gestion scolaire, la formation d'enseignants, l'assiduité d'élèves et l'implication des parents dans le processus d'apprentissage.

En février 2017, afin que des enfants déscolarisés intègrent une école publique, Street Child of Liberia, a lancé un nouveau programme accéléré au Liberia pour les enfants entre 8 et 12 ans. 750 d'entre eux ont suivi des leçons de rattrapage pendant 6 mois pour rattraper le niveau. 

Education Liberia

Les enfants sans École 

Street Child fournit un soutien psychosocial aux enfants de la rue, un élément essentiel pour leur développement. Nous faisons cela par l'intermédiaire de travailleurs sociaux qui interviennent, afin que l'enfant puisse à nouveau faire partie d'une famille (alternative).

Street Child soutient ces enfants à travers des foires scolaires et grâce à l'approvisionnement de matériel scolaire, notamment  un uniforme, des livres, des chaussures et un sac. Les travailleurs sociaux se rendent ensuite régulièrement à l'école pour vérifier la présence et les progrès des enfants.

Au plus fort de la crise d'Ebola, nos travailleurs sociaux ont apporté un soutien aux orphelins traumatisés. Nous avons également donné aux enfants des rues ce que l'on appelle "l'éducation Streetcorner", basée sur des petits apprentissages à même la rue, qui constitue un pont vers le retour à la scolarisation complète. 

éducation au Liberia

les familles

Au Libéria, nous soutenons également les familles grâce au Family Business Scheme. Les familles reçoivent une bourse pour créer une micro-entreprise et recevoir une formation. Le but de ce programme est que les parents ou les tuteurs puissent à un moment donné couvrir eux-mêmes les coûts de l'éducation grâce aux bénéfices de leur entreprise familiale. Avec ce projet, Street Child travaille sur une solution à long terme.

En juillet 2016, une équipe de recherche spécialisée sur les enfants de la rue a interrogé plus d'un millier de jeunes filles adultes sur les obstacles à l'éducation. Les grossesses et mariages précoces, les croyances culturelles et la violence sexiste ont été mentionnés mais la pauvreté s'est avéré être l'obstacle majeur. En 2016, Street Child of Liberia a lancé un programme de trois ans pour plus d'un millier de filles et leurs familles à Montserrado, Grand Capa Mount et Margibi.


liberia

BENEDICT, L'ENSEIGNANT QUI CHANGE DES VIES

Benedict était un enseignant bénévole à l'école Borlorla pendant plus de sept ans, malgré un trajet quotidien de trois heures.

En 2016, Street Child a commencé à soutenir l'école, en donnant aux enseignants comme Benedict une formation supplémentaire et en leur permettant de recevoir un salaire du gouvernement. Notre démarche a été un tel succès, que la fréquentation de l'école est passée de cent cinquante élèves à plus de quatre cents malgré les 1 à 2 heures de marche pour de nombreux enfants ! Afin de gérer cette augmentation énorme du nombre d'élèves, Street Child travaille maintenant en étroite collaboration avec la communauté pour construire des salles de classe supplémentaires et offrir du matériel d'apprentissage.

street child france

ESTHER, TRAVAILLEUSE SOCIALE POUR L'ÉDUCATION DES FILLES

"Je veux aider les autres mères à devenir un modèle et, en travaillant avec ces filles, j'ai trouvé ma passion". 

Esther Harris, travailleuse sociale de Street Child et mère de deux enfants, travaille avec les mères et les filles pour leur donner la chance d'aller à l'école. Esther elle-même a surmonté un grand défi quand elle a dû arrêter temporairement l'école à cause de la pauvreté, et aide les autres mères à offrir des opportunités non seulement pour améliorer leur propre vie, mais aussi celle de leurs enfants.