Nos actions humanitaires en République Démocratique du Congo

Suite à la fusion de notre organisation sœur Street Child UK et de l'organisation britannique Children in Crisis, leurs programmes en RDC font désormais partie de nos programmes. La République Démocratique du Congo, et plus particulièrement la province du Sud-Kivu a été en proie à des affrontement violents pendant de très longues années. Le système éducatif y est donc fragile et de nombreux enfants ne vont pas à l’école, soit parce qu’il n’y a pas assez de place pour eux, soit parce que leurs familles n’ont pas les moyens nécessaire afin de les scolariser.

Pourquoi la République Démocratique du Congo

rdcongo.png

Malgré ses ressources naturelles importantes, sa richesse et sa taille imposante, la République démocratique du Congo (RDC) se classe parmi les pays les plus pauvres du monde. Ce grand pays d’Afrique se remet encore des violents conflits qui ont ravagé le pays dans les années 90, coûtant la vie à environ 5,4 millions de personnes à cause de la maladie et de la malnutrition. La guerre a également laissé d'énormes défis en matière d'éducation dans le pays.

Nous travaillons actuellement dans le Sud-Kivu, l'une des provinces de l'Est les plus touchées par le conflit, dans deux endroits différents. Le premier est le Haut Plateau - une région montagneuse reculée - qui a subi l'une des pires violences de la guerre civile. Bien que la plus grande partie de la RDC jouisse maintenant d'une paix relative, la violence et l'insécurité interethniques se poursuivent dans cette région isolée. Des communautés ont été déplacées et des écoles détruites, laissant les enfants déscolarisés. Pourtant, peu d'ONG travaillent dans cette région éloignée, car l'accès est difficile.

Le deuxième site ou nous travaillons est le camp de réfugiés de Lusenda, situé à 70 km de la frontière burundaise. Le camp a été créé en 2015 à la suite de l'instabilité politique au Burundi qui a contraint plus de 400 000 réfugiés à fuir le pays. Il y a toujours 46 000 réfugiés burundais en RDC, dont la plus grande partie est hébergée dans le camp de Lusenda. Les écoles congolaises locales de Lusenda ont eu du mal à répondre à la demande croissante en nombre d'élèves à la suite de l'afflux de réfugiés et de nombreux enfants ne bénéficient pas d'une éducation de qualité.

Ce que nous y faisons

Sur le plateau du Sud-Kivu, nous mettons en place notre programme qui a déjà fait ses preuves au Sierra Leone et au Liberia pour revitaliser le système éducatif et améliorer la capacité des communautés à permettre à leurs enfants d’aller à l’école. Nous adoptons une approche à plusieurs niveaux qui comprend la formation des enseignants, la gestion de la qualité de l’école, la mobilisation des parents, la suppression des obstacles économiques à l’éducation et la suppression des obstacles sociaux et culturels qui empêchent les filles défavorisées de recevoir une éducation. Nous avons également un programme d’amélioration des infrastructures scolaires dans le cadre duquel nous avons construit et réhabilité 22 écoles à ce jour.

À Lusenda, où les écoles secondaires sont particulièrement surexploitées, nous avons formé des enseignants du secondaire afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et fourni du matériel didactique, des kits d’élève et des uniformes.

Au total, nous visons à aider 20 000 enfants en RDC au cours des prochaines années.