Nos actions humanitaires au Nigeria

Dans le Nord-Est du Nigeria, 1,3 million d'enfants ont fui le conflit impliquant le groupe terroriste Boko Haram et 3 millions d'enfants ne peuvent pas aller à l'école pour le moment. Boko Haram, dont le signifie "l'éducation occidentale est un péché", se bat avec une grande violence pour la création d'un califat. Depuis 2011, pas moins de 2,7 millions de personnes ont fui. Dans l'Etat de Borno, 3 écoles sur 5 sont fermées, 19 000 enseignants ont fui et 600 autres ont été tués. C'est une crise humanitaire dramatique et l'ONU, ayant besoin d'aide, a sollicité Street Child qui, fin 2016, s'est rendu sur place. Voici comment a été créé Street Child of Nigeria.

Les projets

En février 2017, Street Child a officiellement lancé son premier projet au Nigeria. Nous avons d'abord travaillé avec un groupe de 150 enfants et 30 mères dans le camp de réfugiés de New Kunchingoro à Abuja. Nous souhaitons maintenant étendre nos actions avec notre partenaire Street Child of Nigeria pour que d'autres enfants et familles puissent en bénéficier. 

 SOUTIEN AUX FAMILLES  En partenariat avec l'ONG nigériane Intercommunity Development Social Organization (IDS), nous dispensons pour les mères vulnérables des formations professionnelles (fabrication de savon, confection de pain) et fournissons des subventions afin qu'elles puissent mettre en place des commerces durables. Dans le cadre du programme, les enfants reçoivent également des fournitures scolaires comme des sacs, des crayons et stylos, des gommes, des cahiers d'exercices et des chaussures afin qu'ils puissent retourner à l'école.

SOUTIEN AUX FAMILLES

En partenariat avec l'ONG nigériane Intercommunity Development Social Organization (IDS), nous dispensons pour les mères vulnérables des formations professionnelles (fabrication de savon, confection de pain) et fournissons des subventions afin qu'elles puissent mettre en place des commerces durables. Dans le cadre du programme, les enfants reçoivent également des fournitures scolaires comme des sacs, des crayons et stylos, des gommes, des cahiers d'exercices et des chaussures afin qu'ils puissent retourner à l'école.

 éducation d'urgence  En partenariat avec le Centre nigérian Gender, Equality, Peace and Development, Street Child est en train d'établir un centre temporaire d'apprentissage à Maiduguri pour donner aux enfants une chance d'aller à l'école. Actuellement, 10 enseignants sont formés à une éducation dans l'urgence pour donner un enseignement de base et un soutien psycho-social.  

éducation d'urgence

En partenariat avec le Centre nigérian Gender, Equality, Peace and Development, Street Child est en train d'établir un centre temporaire d'apprentissage à Maiduguri pour donner aux enfants une chance d'aller à l'école. Actuellement, 10 enseignants sont formés à une éducation dans l'urgence pour donner un enseignement de base et un soutien psycho-social.  

Perspective d'avenir 

L'éducation et l'aide d'urgence sont les clés de la construction d'un avenir. Nous avons l'intention d'étendre notre travail au Nord du Nigeria afin que nous puissions aider davantage de personnes à construire leur avenir et celui de leurs enfants. En collaboration avec des partenaires locaux, nous faisons tout ce que nous pouvons pour mettre les familles en sécurité, mais ce n'est pas possible sans votre aide - soutenez-nous afin de rendre ce rêve possible !


Réfugiés Nigeria

ELIZABETH, MÈRE RÉFUGIÉE

Elizabeth a grandi à Goza, dans l'État de Borno, et y a vécu avec son mari et ses six enfants. À Goza, la famille d'Elizabeth était en sécurité et heureuse. Son mari travaillait comme fermier sur un petit bout de terrain, tandis qu'Elizabeth tenait une petite boutique. Tous ses enfants pouvaient aller à l'école.

Tout a changé en 2014 lorsque Elizabeth a dû fuir avec sa famille pour éviter les attaques. Après deux mois de voyage, ils sont arrivés à Abuja et se sont installés dans le camp de réfugiés de Kuchingoro. Parce qu'Elizabeth ne pouvait pas continuer à travailler dans son magasin, elle et sa famille étaient complètement dépendants d'aides humanitaires

Grâce à nos soutiens, nous avons aidé Elizabeth à créer une entreprise durable - et tous ses enfants sont maintenant de retour à l'école.

enfants des rues

ABU, ENFANT SANS FAMILLE NI PERSPECTIVE D'AVENIR

Abu est né à Gamboru, dans l'état de Borno. Pendant les actions des rebelles dans sa région, il a perdu ses deux parents. Il a fui et est finalement arrivé à Maidaguri, la capitale de l'État. Abu était seul, ne connaissait personne et n'avait aucun accès à de la nourriture ou à un abri et ne pouvait pas aller à l'école.

Aujourd'hui Abu vit avec 20 autres enfants dans un camp de réfugiés dans cette ville grâce à des aides de l'extérieur. Interrogé sur ses chances pour l'avenir, il dit: "Il n'y a pas de nourriture, nous n'avons pas d'abri, nous ne pouvons pas faire grand-chose d'autre que nous asseoir sous cet arbre".

Plus de 20 000 enfants comme Abu sont sans promesse d'avenir après avoir perdu leurs parents et doivent se battre pour survivre. Nous voulons les placer dans une famille, les protéger du danger et les aider à retourner à l'école.


Nous aider:

12 € donnent à un enfant de l'eau potable à l'école

60 € fournissent à 4 enfants réfugiés du matériel d'apprentissage

350 € peuvent entièrement meubler une salle de classe temporaire

600 € suffisent pour offrir une formation de base aux enseignants volontaires

éducation Nigeria

"C'est la plus grande crise humanitaire d'Afrique"

- Peter Lundberg (Coordonnateur humanitaire adjoint des Nations Unies)